La vénéritude

Dernière mise à jour : 19 mai

Ces derniers jours j’étais dans la vénéritude car la vie ne faisait pas comme je voulais. J'ai compris que je doutais depuis 3 semaines, et le doute m'a fauché.



Quand j’écris ce mot, j’entends en moi Ségolène Royal et sa Bravi-TUDE, ça date dis donc des élections présidentielles de 2007.


Et puis j’entends aussi Laurà Pausini et sa chanson « La Soli-TUD-ine ». Ca date de 1993…

Ces derniers jours j’étais dans la vénéritude car la vie ne faisait pas comme je voulais.

Hier matin, justement le jour où je n’ai pas pris de temps pour moi parce que j’étais trop crevé (2h30 de soirée débat sur « Investir La Paix » m’a bien rincé). J’en ai marre, et évidemment ma fille est plus difficile. Elle oscille entre « je veux » « Tiens ma chérie », « je veux pas » « tu veux ou pas » pour finir par « oui » quelques minutes plus tard. Elle a des circonstances atténuantes, son corps calleux n’est pas fini donc elle passe d’un hémisphère à un autre sans crier gare (ou aéroport cela dit).


Pire, je m’entends dire en sa présence « Mais tu devais dormir »… (J’étais au bout de ma vie je crois)


Et puis j’ai expliqué à un de mon cadet la loi de l’emmerdement maximum quand pour aller au basket, alors qu’on était en retard, on a croisé une auto-école et des engins de travaux…

Bref, je suis vénère.


Je sens que ça monte en moi dans la journée.


J’envoie un petit message à ma femme pour lui demander du temps pour souffler quand elle rentrera. La pauvre, elle qui avait envie de me retrouver, qui est fatiguée aussi, me dit quand même « oui » car elle sait que si je nourris mon « moi », je nourris notre « nous ».


Je pars plus tôt chercher mon fils au badminton.


Je monte dans la voiture. Ah, il faut que je mette de l’essence « pourquoi la vie ???? Pourquoi ??? » Donc je vais chercher de l’essence…

Je prends finalement 15 petites, trop petites, minutes avant la fin de son entrainement.


Je me dis que je vais déposer ma vénéritude sur notre canal telegram dédié qu’on a avec mon acolyte Stéphanie.


Et là, 3 joggeurs arrivent… Ah flutrin !!! Que font-ils là ? Ils m’emmerdent sérieusement. Je voulais être tranquille pour être en colère.


Et pire encore, en fait, ils sont une vingtaine à passer au compte goutte…… « AHHHHHHHH ».


Tant bien que mal, j’arrive à poser cette vénéritude.


Et donc, elle devient vivante et surtout consciente ! Je peux la voir, discuter avec elle. Elle sort de mon corps.

J’informe mon ainé que je suis en colère. Et il comprend. Il me dit « je vois bien que tu réagis pas de la même manière que d’habitude. Plus au quart de tour ». Je lui explique que dans cet état, je vois le monde d’une manière différente, je prends des décisions différentes, j’agis différemment. Et que j’en ai conscience.


On rentre. On discute de la révision de la voiture… J’ai regardé que ces 9 derniers mois, elle m’avait couté 1440 euros… Euh. Ma femme me dit quelque chose d’insignifiant « on devrait changer de voiture, comme je t’avais dit » et moi je monte sur mes grands chevaux et paf, elle est vénère elle aussi…


Je vous ai pas dit. Mon cadet était devenu lui aussi vénère dès que je suis revenu du badminton…

Pourquoi, quand tu es vénère, tout le monde te « casse » les bouilles ???

Quand tu as besoin de calme, de compréhension, finalement, tu transmets de la colère et eux aussi finissent par être en colère ???? WTF !


Sans doute l’effet miroir où ils confondent leur colère avec la mienne…. c’est une autre histoire. Intéressante mais une autre histoire.


Bref, y a de la vénéritude entre ma femme et moi… Bordel de marde !


Je prends quelques minutes après avoir pyjamé (mis en pyjama) ma fille.


Je me pose dans mon jardin avec une bière. Je souffle. J’écoute un message.


Je retourne faire un bisou à mon cadet avant son endormissement.


Je vais prendre ma douche (ouh là là ta vie, elle kiffe dis donc)


Je sens ma femme vénère et je lui écris « Je ne sais pas pourquoi tu es énervée. Mais moi, je suis dans la vénéritude. Et pas contre toi. »


Parce que faut dire que j’ai une femme formidable (Je te kiffe chérie doudou). Elle active son intelligence amoureuse et me propose d’en discuter ensemble.


Je lui explique qu’en fait ça fait 3, 4 semaines maintenant que je bloque. Juste avant le mariage.

Je bloque depuis que je dois sortir mon site qui parle de moi : mahdilansari.com.


Qu’est-ce que je dois dire, qu'est-ce que je dois proposer ???

Moi j’ai juste envie de parler de « Devenir un Ministre de la Paix et de l’Amour ».

Et en fait, dans mon coeur, ça vibre à fond. C’est l’oeuvre d’une vie. De ma vie.

Et dans ma tête, ça questionne, ça doute à fond ! Tu es ouf ? Tu vas perde les gens. Ils ne vont pas comprendre. Ce n’est pas un plan marketing… Et 3, 4 semaines après, la vénéritude a poussé !!

Et le doute m’a fauché !

« Quand le doute te fauche, tu ne pousses plus ! »

-

Et toi,

Comment gère ta vénéritude ?

Comment tes proches le prennent ?

Et surtout, quels doutes t’empêchent de pousser ?

Je te souhaite de prendre soin de tes doutes !

Mille bisous !

Mahdi

0 vue0 commentaire